La Passion et l'entretien des Rosiers


Taille des Rosiers, plantation, entretien, traitement des maladies, ...
Découvrez les conseils de la pépinière FilRoses, ouverte chaque vendredi, samedi et dimanche.
Sélection des meilleurs Rosiers et Achats en ligne via www.filroses.com
Inscrivez-vous et recevez par mail nos lettres informatives reprenant nos conseils de soins et entretien pour vos Rosiers.
Découvrez le catalogue de Rosiers FilRoses, une sélection des meilleures Roses pour votre jardin.

dimanche 15 mai 2011

Mai: Engrais Rosiers, traitements et arrosage


Depuis quelques jours, vous êtes nombreux à vous inquiéter des petites feuilles jaunes qui apparaissent sur vos Rosiers, il ne s’agit pas d’une maladie mais tout simplement d’un manque d’eau. Plus que jamais l’arrosage abondant de vos rosiers est nécessaire de façon hebdomadaires voire bi hebdomadaires pour les terrains légers et sableux. Un stress hydrique important affaibli les plantes qui deviennent plus vulnérables aux maladies.

Les Rosiers adorent le soleil mais apprécient un sol frais et humide, le paillage leur assurera mais attention à ne jamais utiliser d’écorces de pin au pied des rosiers. Le paillage le plus adapté est composé de coques de cacao, un produit au PH neutre qui nourrira le sol en se décomposant et évitera une bonne partie de la corvée du désherbage pour autant que vous prévoyiez une couche de 5cm d’épaisseur.


Les maladies

Les maladies des Rosiers: marsonia, rouille et oïdium
Vous le savez à présent, les maladies courantes des rosiers sont au nombre de trois.
Le marsonia, la rouille et l’oidium. L’une ou l’autre (voir les trois) peuvent apparaître dès le printemps, ce sera fonction de la variété du rosier et de ses conditions de culture. Outre le fait de choisir des variétés résistantes, le fait d’intervenir de manière préventive constituera une protection efficace contre ce problème qui, rappelons le une fois encore n’est jamais fatal pour le rosier mais contribue à l’affaiblir ce qui aura un impact négatif sur les floraisons.
On pourra choisir de traiter de manière chimique, de manière naturelle ou de façon mixte.

Le traitement chimique
Rosabel étant maintenant interdit à la vente, il ne sera pas évident de trouver un produit chimique équivalent efficace. Vous pouvez néanmoins tenter Rosacur de Bayer, un fongicide systémique contre les trois maladies. Vous prévoirez sur vos plantes les plus sensibles, une pulvérisation toutes les 6 semaines. En cas d’attaque, ce traitement s’avèrera curatif, après avoir enlevé les feuilles atteintes, vous pulvériserez toutes les trois semaines jusqu’à disparition du problème.

Le traitement naturel
Uncle Tom's Rose Tonic
Nous sommes à présent bien armés pour traiter de manière naturelle. En traitement d’attaque, au printemps càd maintenant, vous pulvériserez avec une solution d’Uncle Tom’s Rose Tonic (dilution 10ml pour 10l deau).
Juste après la première floraison, il vous faudra pulvériser une solution de purins. Vous pourrez choisir un Purin Spécial Rosiers composé à part égales de puris d’orties, de prêles et de consoude. Vous renouvellerez ces pulvérisations tous les mois jusqu’à fin septembre. Si vous ne trouvez pas ce mélange, vous pouvez vous tourner vers le purin d’orties ou le purin de prêles seuls.


Le traitement mixte
Si vous cultivez des variétés très sensibles et que malgré un traitement naturel préventif vous constatez l’apparition d’une maladie, vous pulvériserez Rosacur et  renouvellerez trois semaines plus tard jusqu’à disparition complète du problème.

Conseils de pulvérisation
Pulvérisez toujours la face interne des feuilles, par temps sec, peu venteux, le soir , jamais en plein soleil.

Les engrais

C’est également le moment de nourrir vos rosiers qui vont devoir puiser dans leurs réserves pour assurer les importants efforts énergétiques que provoquent les floraisons.
Vous utiliserez un engrais organique en Granulés Spécial Rosiers, quelle que soit la marque, la meilleure étant Or Brun.Si vous utilisez une autre marque, lisez bien l’étiquette et plus particulièrement la composition du produit : NPK. Pour les engrais rosiers, c’est le dernier chiffre qui doit être le plus haut, le (K) représente la potasse dont le taux doit être plus élevé que celui de l’Azote (N) et du phosphore (P) dans la composition du produit. Un bon engrais rosier est également composé de magnésie (Mg).

Evitez en tout cas les granulés d’engrais (de couleur) rose que l’on confond encore parfois avec l’engrais rosiers.

Dès que vous verrez apparaître les premiers boutons, vous épanderez une bonne poignée de granulés au pied de votre rosier et vous aurez soin d’arrosez le pied afin d’accélérer la dilution des granulés.
Si vous cultivez des rosiers anciens qui fleurissent une fois, cet apport d’engrais suffira.
Si vous cultivez des rosiers remontants, vous renouvellerez l’opération après la première floraison et après la floraison suivante soit en mai, en juin et en juillet.
Vous devrez cesser les apports d’engrais à partir du mois d’aôut.

Conseil : Vos cendres de feu de bois sont très riches en potasse, n’hésitez pas a les épandre en fines couches aux pieds de vos rosiers.


Bon jardinage et à très bientôt,
Mireille et Philippe